Les séries visionnées en rafales nuisent au sommeil

25, Août,2017 by

Source : JCSM – Binge Viewing, Sleep, and the Role of Pre-Sleep Arousal

Une étude américaine réalisée auprès de jeunes adultes révèle que les adeptes du « binge-watching », soit le visionnage de plusieurs épisodes d’une série à la suite, sont davantage concernés par de la fatigue, des insomnies et un sommeil perturbé

 

Les adeptes de séries à la chaine, ont fait l’objet d’une  étude américaine dqui révèle les conséquences néfastes du “binge-watching” sur le sommeil des jeunes adultes.

Pour parvenir à leurs conclusions, publiées dans les colonnes du Journal of Clinical Sleep Medicine , les scientifiques de l’université américaine de Boston ont sollicité 423 jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans. Ces volontaires ont été invités à renseigner, via un questionnaire, leur consommation de séries télévisées, la qualité de leur sommeil ainsi que leur niveau de fatigue, d’insomnie et de vigilance avant le coucher.

Les adeptes du “binge-watching” plus sujets à la fatigue et aux insomnies

Il s’est d’abord avéré que plus de 80% des participants à cette étude se définissaient tels des “binge-watchers”, soient des personnes capables de “regarder plusieurs épisodes consécutifs de la même série en une seule séance sur un écran, que ce soit une télévision, un ordinateur portable, un ordinateur ou une tablette”.
Un marathon durant en moyenne 3 heures et 8 minutes, et s’il permet de suivre la progression d’une série sans attendre, ses effets sur l’organisme se veulent négatifs. Les adeptes du “binge-watching” ont ainsi été ceux ayant signalé une faible qualité de sommeil, une fatigue, des symptômes d’insomnie et une vigilance pré-sommeil plus prononcés.

La faute à la “structure narrative complexe” des séries TV ?

Dans des propos traduits rapportés par TopSanté , Jan Van den Bulck, docteur au Département d’études en communication de l’Université du Michigan à Ann Arbor et co-signataire des travaux, explique que “les séries télévisées ont souvent une structure narrative complexe qui fait que les téléspectateurs deviennent totalement immergés dans l’histoire”.

Et d’ajouter que “cet engagement intense avec l’intrigue demande une période plus longue pour mettre le cerveau en repos et le rendre apte à se coucher”.

Related Posts

Tags

Share This